Séance de travail hebdomadaire ( 01 2013 )



Cette semaine je pratique les triades selon les techniques de Walt Weiskopf et Jerry Bergonzi


voici ce que je pratique en ce moment :

sur le mode mineur dorien :
triades mineures 1 , 2 et 5
ex : sur D-7 je mélange D F A , E G B , A C E

sur le mode mineur mélodique :
triades majeures 4 et 5
ex : sur D- je mélange G B D, et A C# E
possibilité de faire le 5 en triade augm. soit dans l’exemple A C# F

sur le mode majeur :

triades majeures 1 , 4 et 5
ex : en Cmaj je mélange C E G , F A C et G B D
Pour faire entendre le lydien , ajouter le 2 , soit dans l’exemple D F# A

Pour les accords de dominantes bcp de choix , je verrai ça plus tard car il faut intégrer les choses tranquillement mais surement.

A ce propos , voici quelques mots sur le travail à faire, car bcp de saxophonistes comprennent ce que je viens de dire plus haut mais encore faut il le pratiquer assidument pour l’intégrer vraiment...et avec un peu d’organisation pour gagner son temps.

Méthode de travail perso :

Je reste donc toute la semaine sur ces 3 systèmes, et je vous conseille même d’en pratiquer moins si vous n’avez que peu de temps.(ne pas s’éparpiller mais digérer chaque notion et la travailler jusqu’à intégration totale et instinctive)

Je pratique en improvisant directement sans support pour commencer , chaque système dans les 12 tonalités pour avoir en tête les triades dans tous les tons sans plus y réfléchir.

Puis, au bout du 3ème jour, je refais la même chose dans tous les tons avec le support aebersold major and minor , autant de fois qu’il faut jusqu’à enchainer les triades naturellement.
Si une tona me pose souci, j’arrête le cd et refais 10 minutes de l’étape 1 dans la tona en question.

Puis, je pratique mes systèmes dans quelques standards toujours sur aebersold.

Mes astuces à moi :

  • bien vérifier à chaque instant qu’on respecte bien les triades et pas seulement à peu près.
  • Travailler en improvisant directement plutôt que de faire des exercices mathématiques comme souvent proposé dans les méthodes.
  • Vraiment rester sur le même sujet jusqu’à digestion complète.
  • Sauter d’une triade à l’autre toutes les 2 ou 3 ou + de notes dans un mélange directement improvisé.
  • Finalement mais seulement après maitrise totale du procédé, vous pourrez ajouter des chromatismes, partir ailleurs là où votre oreille vous guide, c’est même là tout l’intérêt du truc : le maitriser puis le mélanger au reste, le noyer en quelque sorte dans votre jeu habituel, mais seulement à la fin car souvent on va vers la facilité à noyer trop tôt le procédé au reste de son jeu pour finir par ne pas maitriser la notion nouvelles et revenir à ses vieilles habitudes.
    D’abord la maitrise dans un cadre rigide, puis la liberté au bout du chemin.

Bon travail à tous !




Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par Michael, merci.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 commentaire

Caly Le 5/01/2013 à 13h53.

Bonjour,
Merci beaucoup Michael de partager vos séances de travail, cela donne de bonnes idées de "pistes" à suivre.
D’une manière beaucoup plus générale, j’ai très souvent entendu dire qu’il était très important de s’enregistrer lors de séance de travail. la question que je me/vous pose c’est :
Qu’est ce que cela peut nous apporter concrètement ?

Merci

Michael CHERET Le 8/01/2013 à 14h08.

Personnellement je n’enregistre pas mes séances de travail , sauf pour comparer les becs ou les anches pour le rendu sonore d’un choix matériel.
Par contre j’enregistre quasi systématiquement répétitions et concerts et ré écoute tout le jour même ou le lendemain pour une autocritique globale et sans complaisance.
C’est douloureux mais très enrichissant !

Répondre a ce post


Concerts


  • Le 17/08/2017 : Art Pepper +11 à Bourg en Bresse

    Dans le cadre des Jeudi du Kiosque, à 20h, nous jouerons avec ce superbe orchestre de Rhone -Alpes, l’intégralité de ce chef d’oeuvre du jazz qu’est le disque Art Pepper + 11, mini big-band arrangé par l’illustre Marty Paich. Ne manquez pas cet évènement.
    Voir aussi l’articleque nous avons eu aux Etats-Unis sur notre groupe.


  • Le 31/08/2017 : festival jazzaccord (Lentilly) Jim Rotondi 5tet

    Le french quintet de Jim Rotondi ! Du grand jazz à la New-yorkaise ! C’est à Lentilly , salle de la passerelle. Ici le site du festival