Article Jazz Rhone Alpes du concert avec Jim Rotondi



Quel bon moment et quel souvenir que cette soirée autour du grand Jim Rotondi .
Nous recommencerons promis , Jim etait ravi et partant pour remettre ca avec nous...
Merci à Bernard Otternaud pour ce bel article.A jazz Rhone Alpes pour tout ce travail passionné chaque semaine et à Pascal Derathé pour les photos.


Michael Cheret invite Jim Rotondi à La Clef de Voûte

Communicatif comme le rire, c’est le plaisir ! Le plaisir d’écouter un magnifique concert de Jazz, qui irradie : des musiciens sur la scène, au public dans le Club ; club qui une fois encore a eu le "nez" de programmer un grand musicien d’aujourd’hui : Jim Rotondi, trompette et bugle, un des leaders du néo-bop,(il a joué avec quelques grands : Ray Charles, Lionel Hampton, Lou Donaldson, Curtis Fuller, Toshiko Akiyoshi Jazz Orchestra, et George Coleman ; il enregistre entre autres avec David Hazeltine, Bill Stewart, Joe Farnsworth...) néo- bop tel qu’il se pratique aujourd’hui à New-York, où nos musiciens vont souvent chercher leur technique, si ce n’est leur inspiration.

Bien sûr, ce plaisir n’est pas le fruit du hasard, et lorsque l’on sait un peu la convergence des motivations et des labeurs de chacun, pas mal de choses s’expliquent ; comme la satisfaction manifeste du public ce soir-là. D’abord, la cheville ouvrière de la rencontre, Michael Cheret (aux saxophones ténor et soprano et qui nous éblouira de quelques beaux chorus), sans lequel la soirée n’aurait pas eu lieu. Olivier Truchot, un pianiste acharné aussi, dans sa jubilation à décrypter les musiciens les plus contemporains, auditeur passionné de Jim Rotondi, et redoutable "bosseur" devant l’éternel. Brice Berrerd, un contrebassiste stimulant, tant dans son placement rythmique que dans l’originalité du son de son nouvel instrument. Pensez : une arrière-arrière grand-mère d’avant la révolution française, qui, par le massif de sa taille, induit un volume sonore permettant de se dispenser d’amplification : d’où un son unique, avec une palette inouï. Et enfin un batteur spécialement affrété pour la soirée, un Andréa Michelutti, arraché au grand maître du saxophone Jerry Bergonzi avec qui il joue habituellement.

Un quintet de rêve donc pour jouer la musique de Jim Rotondi ; quintet qui n’est pas descendu du ciel par miracle. C’est plutôt le public de La Clef de Voûte qui montera un peu au ciel des jazzmen d’aujourd’hui, tant les compositions sont solides, joyeuses et toniques, et tant les musiciens prennent un plaisir évident à être ensemble, à jouer ensemble, à se découvrir les uns les autres et à partager. C’est ainsi que Jim rit de bon cœur, et s’incline devant le talent d’Olivier et Brice, aux chorus de Michael. Un Jim que tous écoutent et accompagnent, honorant l’invité d’un soir. Le swing du trio de base : Andréa, Brice, Olivier, c’est du tout cuir et tout chrome, un sens du dialogue dynamité par la jubilation. Ponctué d’éclats de rires, de trémolos, d’incisives excursions rythmiques... Et enrobé dans le papier cadeau d’une culture jazzistique étonnante.

Nous entendrons entre autre ce soir Mary Ann (un Ray Charles "revisité"), Little Karim au bugle (un Benny Golson méconnu), Falset (composition de Jim Rotondi- ah la serviabilité de la police espagnole !), It’s easy to remember (vous connaissez cette belle ballade ?!) et puis aussi Asiatic Reath, Willow weep for me, Walking in a winter wonderland (un tube aux Etats-Unis : Dean Martin, Nat King Cole, Bing Crosby... Olivier propose une version stride de loin plus satisfaisante que la soupe de Dean) et l’émouvant Ruth, composition de Jim Rotondi pour sa maman, qui dans le Montana, fêtait ce soir là... ses 9O ans.

Je ne vous parle pas du phrasé éblouissant de Jim, de la richesse de sa palette, de sa maîtrise de tous les effets sonores que permet une trompette. Bien sûr, il y eut rappel, blues charpenté à l’appui ; et une fin de soirée dans une joyeuse humeur générale.

Un peu d’avance prise sur les fêtes de fin d’année, en quelque sorte.

Bernard Otternaud




Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par Michael, merci.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Concerts