autour de Coltrane



Autour de Coltrane et ses giant steps , voici une propostion de travail sur les tonalités majeures.


Depuis plusieurs jours je travaille un truc difficile à entendre mais qui commence à rentrer. Faut s’acharner !!

L’idée est de passer les trois tonalités giant step (division de l’octave en 3 tierces majeures) dans un 2 /5 /1 .
Prenez l’aebersold 2 / 5 /1 , plage 2 : les majeurs
jouez en doubles (à cause du tempo lent , sinon en croches les tensions sont trop fortes à ce tempo)
sur le 2 jouez dans la tona d’origine
sur le 5 passez la tona majeure une tierce maj plus bas puis encore une tierce maj plus bas (par exemple 2 tps chacun)
sur le 1 revenez à la tona de départ

exemple en Cmaj :
sur le D-7 je joue en C , sur G7 je joue 2 tps en Ab puis en E et sur Cmaj je joue C à nouveau.
vous pouvez aussi faire ça en croches , avec une mesure de chaque tona , sur un tempo plus rapide...

mon astuce est que je ne pense pas les coltrane change 5 /1 5 / 1 etc mais la tonalité globalement , ce qui me fait jouer plus linéaire pour pas sonner trop vertical à la giant step.

étape d’après , quand vous commencez à bien gérer le truc , vous pouvez décaler de 2 tps et commencer votre 1ere modulation au milieu du V pour finir au milieu du I , avec une résolution retardée.




Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par Michael, merci.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 commentaire

bruno di gioia Le 3/02/2014 à 14h10.

Pour avoir "bien connu" la période free et aussi les "mec qui connaissent la musique"avec Jackie Cnudde Richard Raux Alain Tabar Nouval Gef Gilson Don Cherry Nathan Davis c’est avec Jean Guérin Charles Saudrais Raymond Foll Guy Lafitte et Kenny Clark Bud Babar Vitet etc etc que "nous avons réalisé qu’il faut bosser. La période "bal des fumistes" où aujourd’hui les "rockers frappe dur" (c’est les mêmes) Mike Cheret est capable de "tout" grace au gros boulot qu’il abat. Jarret Corréa Garret Elvin Tony Williams etc sont et étaient tous de très gros bosseurs. Hervé Ed Blackwell prenait encore des cours avec Max Roach quelques semaines avant sa mort. LE TRAVAIL ET L ETUDE NE NUISENT PAS AU FEELING au contraire Croyez vous que Mike Brecker se contentait de ses dons ? Alors a démarche Mike Cheret c’est la même. Aldo Romano lui est l’exemple du "mec doué" qui s’est fait larguer par manque de ténacité ; même si "des fois il à été magique" ça a plus souvent été décevant

Répondre a ce post

hervé Le 10/11/2013 à 02h09.

c’est bien joli tout ça mais où est le feeling la dedans ? c’est marrant mais je ne conçois pas du tout le jazz comme ça... les connaissances théoriques notamment harmoniques sont importantes évidemment mais à force de trop penser à toutes ces "astuces" la musique perd beaucoup en musicalité et en spontanéité et ça devient très chiant à écouter...
désolé mais c’est ce que j’entends.
hervé

Michael CHERET Le 12/11/2013 à 12h39.

le feeling là dedans comme partout ailleurs , pour moi il arrive en complément de mes connaissances et de mes acquis.Le but étant de faire de la musique à partir de tout ce qui est dans mes bagages.
le pur feeling qui se passe de travail en profondeur de l’harmonie moi j’y crois pas. Peut etre parce que je ne suis pas un génie qui ressentirait toutes ses phrases par simple don du ciel !
Moi je bosse , beaucoup , plein de systèmes ,jusqu’à maitrise puis oubli , j’en bosse plein pour avoir un large discours , puis je mets mon feeling en jeu , après avoir travaillé à la maison...
bon feeling à vous Monsieur.

Répondre a ce post


Concerts


  • Le 17/08/2017 : Art Pepper +11 à Bourg en Bresse

    Dans le cadre des Jeudi du Kiosque, à 20h, nous jouerons avec ce superbe orchestre de Rhone -Alpes, l’intégralité de ce chef d’oeuvre du jazz qu’est le disque Art Pepper + 11, mini big-band arrangé par l’illustre Marty Paich. Ne manquez pas cet évènement.
    Voir aussi l’articleque nous avons eu aux Etats-Unis sur notre groupe.


  • Le 31/08/2017 : festival jazzaccord (Lentilly) Jim Rotondi 5tet

    Le french quintet de Jim Rotondi ! Du grand jazz à la New-yorkaise ! C’est à Lentilly , salle de la passerelle. Ici le site du festival