Michael Cheret site officiel


En concert live avec Scott Hamilton, j’ai appris en l’écoutant et en l’observant.
Le placement de ses doigts sur le saxophone m’a interpellé : j’en ai parlé avec lui et il m’a expliqué que le swing passe aussi par les doigts.




Scott Hamilton place ses doigts pour le swing

Le 23 octobre 2012, par Michael CHERET

J’ai remarqué en jouant aux coté du grand Scott Hamilton (je posterai bientôt relevés de solo de nos concerts et vidéos) qu’il jouait la main du haut avec les doigts à plat et quasiment les nacres au niveau de la seconde phalange…

En observant pendant qu’il joue très attentivement au concert suivant, je constate qu’il ne soulève quasiment pas les doigts du fait de cette position à plat qui empêche naturellement les doigts de se soulever, et que cette posture lui sert aussi à « caresser » les touches pour modeler le son, car il enfonce et relâche les clés souvent avec une douceur et une vitesse qui varie pour ciseler les notes.
Magnifique ! J’ai donc essayé chez moi au quotidien ce nouveau placement des doigts.

Très déstabilisant la première heure (j’avais décidé de bosser gammes et arpèges pour me familiariser avec la position) les sensations et la dextérité arrivent ensuite progressivement, et en effet pour moi aussi c’est la révélation : les doigts restent au contact des nacres plus facilement, et le toucher devient plus sensible et permet de modeler les sons.

Je travaille depuis quotidiennement à maintenir cette position de la main du haut jusqu’à ce qu’elle devienne naturelle et instinctive dans mon jeu. C’est un changement radical pour moi qui ai toujours pensé les doigts du haut crochus pensant y trouver plus de maîtrise, sur conseil de musiciens classiques. Musique différente , approche différente, sur ce point.

Merci Scott pour la leçon !





Retour au Blog




vos commentaires


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.